Colloque de l'AISF (Association Interfédérale du Sport Francophone)

 

« Arbitres, juges et juges-arbitres… sans eux, pas de sport! »

 

Le sport forge le caractère, l’arbitrage responsabilise! En effet, l’arbitre doit prendre des décisions, certes imposées par les lois du jeu, mais régulièrement impopulaires et qui, par conséquent, peuvent engendrer une polémique propre au sport et à la vie en société. Les différences d’interprétation ne faisant que nourrir la polémique, force est de constater que cette dernière restera immanquablement inhérente au jeu. En effet, qui n’a pas un avis sur la prestation de l’arbitre au cours de tel ou tel match ?

Dès lors, bien qu’indispensable au bon déroulement d’une rencontre, l’arbitre est souvent critiqué, décrié, dénoncé. Pourtant, il est bien difficile de définir ce que recouvre la performance arbitrale : Qu’est-ce qu’arbitrer ? Quels sont les enjeux et les contours de cette discipline/de ce métier ?

C’est notamment afin de répondre à ces questions que l’Association Interfédérale du Sport Francophone a organisé un colloque intitulé  « Arbitres, juges et juges-arbitres… Sans eux, pas de sport » le vendredi 24 mai dernier. Le Palais des Congrès de Namur a accueilli, pour l’occasion, quelques 130 participants – arbitres, responsables des commissions d’arbitrage, représentants de clubs et de fédérations – venus approfondir leur connaissance du terrain.

Ce colloque aura permis, par l’intervention d’experts nationaux et internationaux reconnus, de cerner les difficultés liées à la pratique de l’arbitrage, mais également d’approfondir diverses problématiques qui le touchent plus particulièrement.

Après l’allocution d’accueil de Monsieur André STEIN, trésorier de l’AISF, Monsieur le Ministre en charge des Sports a pris la parole pour réitérer son vif intérêt pour l’arbitrage et présenter les mesures mises en place en faveur de celui-ci.

Les aspects juridiques et fiscaux concernant l’arbitrage restant encore flous, l’AISF a souhaité apporté un éclairage sur le statut social et fiscal de l’arbitre. Messieurs Stéphane LUCIC et Thibaut DOSQUET, respectivement responsable financier et chargé de projets à l’AISF, se sont ainsi penchés sur un sujet d’actualité suscitant l’intérêt de nombreux dirigeants de clubs sportifs, à savoir: le statut et la problématique du défraiement.

Suite de l'exposé ...

 

Stéphane Ahn (Administrateur et membre de la CODA) a participé au colloque. Voici son compte rendu